Abbaye de Cîteaux, fondée en 1098

Abbaye de Cîteaux

Abbaye de Cîteaux fondée par Robert de Molesme en 1098

Robert de Molesme est né à Troyes vers 1029, cadet d’une riche famille noble de Champagne. Il entre novice à  l’abbaye bénédictine de Moûtiers-la-Celle (dans l’Aube) à 15 ans.

Ensuite en 1068, il est appelé par les moines de l’abbaye Saint-Michel de Tonnerre dans le diocèse voisin de Langres pour être leur abbé. Mais il est vite las des intrigues des moines, très hostiles à l’application exigeante de la règle bénédictine et constatant l’impossibilité d’introduire des réformes, il aspire va quitter sa charge.

Il veut réformer l’ordre bénédictin. Il  fonde en 1075 le monastère de Molesme, près de Châtillon-sur-Seine. La aussi la discipline se relâche et les moines ermites qui l’avaient appelé se rebellent contre lui.

En 1098, voyant que la réforme n’est toujours pas possible à Molesme, Robert obtient de l’archevêque de Lyon, légat apostolique, l’autorisation de fonder un nouvel ordre. Il fonde l’abbaye de Cîteaux, dans une forêt profonde et marécageuse – où poussent de nombreux roseaux type « Cistel ».  De ce roseau Cistel vient le nom de Cîteaux et de l’ordre cistercien.

Entre temps les moines de Molesme rappellent Robert et lui promettent obéissance.

Abbaye de Cîteaux

Abbaye de Cîteaux

L’essor de Cîteaux avec Saint Bernard en 1112

Plus tard en 1112, Bernard de Fontaine né en 1090, fils d’une famille noble de la région de Dijon et alors âgé de vingt-deux ans décide d’aller à la rencontre de Dieu et de vivre dans l’ascèse monastique la plus stricte.

Il choisit de prendre l’habit de moine à Cîteaux. Sa famille tente de le faire revenir . Mais rapidement il retourne à Cîteaux avec trente compagnons, parents ou amis, qui le suivent dans son engagement.

Dès son arrivée, la communauté connait un prodigieux essor grâce à son extraordinaire rayonnement et à son action. La personnalité charismatique de Bernard, le maître spirituel incontesté de Cîteaux, marquera l’histoire de l’Ordre durant la première moitié du XIIie siècle et attirera de nombreux convertis. La communauté devient florissante et l’espace manque pour y loger les religieux. Il faut essaimer. Il va fonder nottament l’Abbaye de Clairvaux

En fait toute l’Europe va être influencée par Saint Bernard de Clairvaux. A la fin de sa vie en 1153, l’ordre cistercien compte 341 maisons!

Abbaye de Cîteaux - reproduction du travail de copie des moines

Abbaye de Cîteaux – reproduction du travail de copie des moines

Abbaye de Cîteaux - bibliothèque

Abbaye de Cîteaux – bibliothèque

L’économie du monastère

Les moines de l’abbaye de Cîteaux on développé l’agriculture, la culture de la vigne, la fabrication du vin, les techniques en tout genres. La plus célèbre des dépendances de Cîteaux est l’une de leur annexe où les moines convers élevaient la vigne et fabriquaient du vin:  le Clos de Vougeot.

Les terres agricoles de Cîteaux s’étendaient sur toute la région de Dijon à Beaune.

Abbaye de Cîteaux

Abbaye de Cîteaux

Destruction du monastère de Cîteaux à la révolution française.

Au cours des siècles le monastère s’est agrandi. Malheureusement seuls quelques bâtiments subsistent aujourd’hui.

A la Révolution, Talleyrand, l’évêque d’Autun, député aux États généraux, membre du Comité de Constitution de l’Assemblée nationale, donne le 10 octobre 1789 sa « Motion sur la nationalisation des biens ecclésiastiques ». Cette disposition met tous les biens ecclésiastiques à la disposition de la nation française. Puis le 13 février 1790 l’Assemblée décrète l’abolition des congrégations et ordres religieux, et ordonne de procéder à la vérification des comptes de toutes les maisons religieuses.

En 1791, l’abbaye est vendue à des particuliers qui utilisent l’abbaye comme carrière de pierres, menant à sa destruction systématiques. Les seuls bâtiments épargnes furent ceux qui servaient d’usine ou de théâtre par leurs acquéreurs.

L’abbaye de Cîteaux aujourd’hui

En 1898, une personne rachète l’abbaye pour permettre aux moines de revenir. Une refondation débute cette même année par des moines venus de Sept-Fons L’abbaye compte aujourd’hui 25 moines.

Une visite très intéressante est possible accompagné par des guides à l’intérieur de la clôture monastique. Attention chaque visite est limitée à 25 personnes.

L’abbaye se trouve en Côte d’Or. Pour s’y rendre il faut sortit de l’autoroute A31 à mi-chemin entre Beaune et Dijon, précisément à Nuits-Saint-Georges. L’abbaye est à 10-15 km à l’est.

 

Abbaye de Cîteaux

Abbaye de Cîteaux

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required