Avignon, cité des papes du XIVème siècle

Avignon - palais des Papes

Avignon

Avignon, préfecture du Vaucluse est une ville de 100 000 habitant. La ville se trouve à la confluence du Rhône et de la Durance.

Elle fut le siège de la papauté  de 1309 à 1423.

Avignon est à 230 km au sud de Lyon (2h30 par l’autoroute A7) ou 110 km au nord de Marseille (1h20 ar l’autoroute A7).

 

Le Palais des Papes d’Avignon

Le Palais des Papes d’Avignon est la plus grande des constructions gothiques du Moyen Âge. Il est à la fois forteresse et un palais. Il fut la résidence pontificale pendant le XIVéme siècle. En effet le siège de la chrétienté d’Occident était à Avignon.

Avignon - palais des Papes

Avignon – palais des Papes

Avignon - palais des Papes

Avignon – palais des Papes

Avignon - palais des Papes

Avignon – palais des Papes

 

Pourquoi les papes vinrent-ils en Avignon?

Après son élection à Pérouse, le 24 juillet 1305 et son couronnement à Lyon, le 15 novembre, le pape Clément V refusa de rejoindre Rome où se déchaînait la lutte entre Guelfes et Gibelins. Il commença alors une longue errance dans le royaume de France et la Guyenne anglaise. L’ancien archevêque de Bordeaux avait été élu grâce au soutien du roi de France, dont il était le sujet mais non le vassal, en échange duquel soutien il lui devenait redevable.

Si Rome, dès l’Antiquité, avait dû sa puissance et sa grandeur à sa position centrale dans la bassin méditerranéen, elle avait perdu de l’importance et, dans cette fin du Moyen Âge. Le centre de gravité du monde chrétien s’était déplacé et la situation d’Avignon était bien plus favorable géographiquement et politiquement.

Clément V arriva à Avignon en mars 1309 et logea au couvent dominicain. Sous ce pontificat, Avignon devint, sous la haute surveillance du roi de France Philippe le Bel, la résidence officielle d’une partie du Sacré Collège des cardinaux, tandis que le pape préféra résider à Carpentras, Malaucène ou Monteux, cités comtadines.

Les 6 papes suivants sont restés à Avignon

Les papes suivant ont été élus à Avignon à l’issue d’un conclave:

  1. Benoît XII, en 1335 ;
  2. Clément VI, en 1342 ;
  3. Innocent VI, en 1352 ;
  4. Urbain V, en 1362 ;
  5. Grégoire XI, en 1370, et
  6. Benoît XIII, en 1394.

Le palais, qui est l’imbrication de deux bâtiments, le palais vieux de Benoît XII, véritable forteresse assise sur l’inexpugnable rocher des Doms, et le palais neuf de Clément VI, le plus fastueux des pontifes avignonnais. Ce dernier est non seulement le plus grand édifice gothique mais aussi celui où s’est exprimé dans toute sa plénitude le style du gothique. Il est le fruit, pour sa construction et son ornementation, du travail conjoint des meilleurs architectes français.

Avignon - cité des Papes

Avignon – cité des Papes

Le Pont Saint-Bénézet

Sur le pont d’Avignon, on y danse… le fameux Pont d’Avignon,fût construit de 1177 à 1185 sur le Rhône. Il y avait 4 arches et  sur la deuxième de ses 4 arches, fût construite la chapelle Saint-Bénézet. Ce pont, poste frontière entre l’État pontifical et le territoire de France, était l’un des seuls pour traverser le Rhône sur des kilomètres en amont et en aval, un bon moyen de collecter des taxes sous la forme d’un péage ou d’une aumône à Saint Bénézet. Large d’à peine 2,5 mètres, il prenait appui sur l’île de la Barthelasse où se trouvaient de nombreuses guinguettes au XIXéme siècle : on dansait donc sous le pont et non sur le pont comme le raconte la chanson. Le pont fût détruit et reconstruits plusieurs fois à cause des crues du Rhône.

Le Pont Saint-Bénézet

Le Pont Saint-Bénézet

Le Pont Saint-Bénézet

Le Pont Saint-Bénézet

Le palais des Papes

Le palais des Papes

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required