Antibes… le cœur de la Côte d’Azur

Antibes

Antibes… Où est ce?Antibes est une ville de la Côte d’Azur dans le département des Alpes Maritimes…  La citée fut fondée dans l’antiquité sous le nom d’Antipolis (la ville d’en face, en grec). La commune d’Antibes est situé entre Cannes et Nice et comprend Antibes et Juan-les-Pins. Localement on la surnomme la citée des remparts, du fait des fortifications toujours existantes en bord de mer."<yoastmark

L’histoire millénaire d’Antibes:

La cité a traversé les époques de l’antiquité à nos jours, sous le nom d’Antipolis, d’Antiboul puis d’Antibes:

Antibes et ses remparts

Antibes et ses remparts

– colonie grecque du IVème au IIème siècle avant JC – Antipolis créée par les phocéens

– les romains prennent le contrôle de la zone vers -150 appelés à l’aide face aux incursions ligures… la province sénatoriales des Alpes Maritimes est créée

rue du Haut Castelet Antibes

rue du Haut Castelet Antibes

– communauté autonome romaine en -43: on y trouve un port, un aqueduc, des arènes, etc

– l’évêché existe déjà en 450 (l’évêque est Saint Armentaire)

– place forte du moyen-âge à l’époque contemporaine… A partir de 1391 c’est la ville frontière avant le Var qui délimite le comté de Nice.

Les habitants d’Antibes au cœur de l’histoire au cours des siècles

L’homme primitif

Il s’est établi dans la région il y aurait 400 000 ans, comme le montrent le site préhistorique Terra Amata de Nice, et l’homme de Grimaldi. Le site fouillé du vieil Antibes révèle aussi quelques traces de foyer primitif.

Les Ligures 

Première population connue à se fixer, il y a environ 2 600 ans, dans toute la région (la Ligurie italienne…). Les Ligures du coin s’appelaient les Déciates. Agriculteurs, marins, guerriers, ils ont résisté longtemps à l’assimilation étrangère, grecque puis romaine. Leurs castellaras – 120 promontoires défensifs dans le seul arrondissement de Grasse – le prouvent.

On a retrouvé des traces d’habitat ligure sur le site antique d’Antibes.

Cap d'Antibes

Cap d’Antibes

Les Grecs 

L’histoire datée d’Antilles commence avec eux, il y a 2500 ans. Des colons de Phocée, commerçants habiles, fondent alors Massilia (Marseille), d’où ils ont étendu leurs comptoirs sur la côte. Il y en avait un à Antipolis, « la ville d’en face ». En face quoi? La Corse? Une plage d’échanges proche et connue?

Les Romains

Ils succèdent aux Grecs et se fixent à Antibes jusqu’au 4è S. après Jésus-Christ. E y a 2000 ans, Antibes était une petite ville romaine typique, avec son théâtre, son amphithéâtre, ses thermes, ses aqueducs, son forum et ses temples ! Il en restait encore d’importants vestiges au 19èS. C’est sous la ville romaine que le christianisme se propage. 

Les autres occupants

Il y a eu les Barbares, au temps des grandes invasions, surtout les Wisigoths… Il y a eu les Arabes, les Maures, appelés aussi sarrasins, barbaresques. Les Antibois ont essuyé leurs raids tant redoutés sur la côte pendant près d’un millénaire.

Antibes et ses remparts

Antibes et ses remparts

Antibes, une ville de garnison? 

Du fait de son site privilégié, en particulier son port naturel, le Vieux Rocher a été habité depuis la plus haute Antiquité. Et par conséquent fortifié, pour assurer à l’habitant la sécurité du gîte. Les derniers siècles, c’était devenu une forteresse imprenable. Antibes vivait encore caché derrière ses murailles à la fin du siècle dernier! Elles ont été conservées côté mer.Le côté ville de garnison, à partir du 16è S. s’explique par sa position frontalière de l’époque. 

Que faire? Que voir à Antibes?

A Antibes même on peut visiter:

– la vielle ville et ses remparts renforcés par Vauban, Antibes était la dernière ville avant la frontière avec le comté de Nice, du royaume de Piémont-Sardaigne. La promenade le long des remparts est très agréable et offre une vue magnifique sur le Cap d’Antibes, la Baie des Anges et les montagnes que l’on peut voir couvertes de neige en hiver. 

la Baie des Anges et les Alpes depuis Antibes

la Baie des Anges et les Alpes depuis Antibes

– Le Bastion Saint André marque le début des remparts côté sud et abrite le musée d’archéologie. Il marque l’extrémité sud des remparts. Les remparts côté mer sont préservés alors que les remparts côté ville ont été détruit lors du développent de la ville à l’époque contemporaine.

Bastion Saint André - remparts d'Antibes

Bastion Saint André – remparts d’Antibes

– la chapelle de la Garoupe: Notre Dame de Bon Port, le phare de la Garoupe et une vue sur Antibes et Juan-les-Pins; c’est un point de vue sur la ville, la Baie des Anges et Nice vers l’est et le Golfe Juan et Cannes vers l’ouest.

Chapelle de la Garoupe

Chapelle de la Garoupe

– le jardin botanique de la villa Thuret abrite toutes sortes d’espèce végétales. C’est un centre de recherche en botanique depuis le milieu du XIXéme siècle. Il dépend aujourd’hui de l’INRA. Il est ouvert à la visite en semaine seulement.

jardin botanique de la villa Thuret

jardin botanique de la villa Thuret

 

Coup de cœur à Antibes!

La promenade du sentier « Tire-Poil » ou chemin des Douaniers au bout du cap d’Antibes. Le chemin relie par la côte sauvage la plage de la Garoupe (chemin de la Garoupe) à la villa Eilen Roc (avenue Mrs Beaumont). 

  • Départ : Cap d’Antibes – Plage de la Garoupe (parking) ou à  l’entrée de L’Eilen Roc
  • Niveau : Moyen
  • Distance : 5 km
  • Durée : 2h
  • Conseil : Porter des chaussures de sport.
  • Sentier fermé en cas de pluie ou de vent.
Cap d'Antibes - sentier « Tire-Poil »

Cap d’Antibes – sentier « Tire-Poil »

Antibes - sentier "Trie-poil"

Antibes – sentier « Tire-Poil » ou chemin des Douaniers

Cap d'Antibes- Anse de l'Argent Faux

Cap d’Antibes- Anse de l’Argent Faux

Antibes - sentier "Trie-poil"

Antibes – sentier « Tire-Poil » ou chemin des Douaniers

Antibes - coucher de soleil sur l’Estérel

Antibes – coucher de soleil sur l’Estérel depuis le sentier « Tire-Poil » ou chemin des Douaniers

 

Le quartier du Safranier

Vous cherchez des rues fleuries, ombragées et agréables, faites donc un détour par le quartier du Safranier entre la Cathédrale et le bastion Saint André qui abrite le musées d’archéologie. 

Antibes - quartier du Safranier

Antibes – quartier du Safranier

 

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required