Le Fort Carré, une vue à 360° sur Antibes et ses environs

Vue sur le port et la cité depuis le Fort Carré d'Antibes

Le Fort Carré, une vue à 360° sur Antibes

Une tour Saint Laurent ronde au centre, on y ajoute ensuite quatre bastions en pointe… cela donne le Fort Carré d’Antibes. La construction du fort commence sous le règne de François Ier et est achevée sous le règne d’Henri II son fils en 1553.

Tour Saint Laurent - Fort Carré d'Antibes

Tour Saint Laurent – Fort Carré d’Antibes

Les quatre bastions surveillent l’un la frontière du Var à l’époque et Nice, un autre l’arrière Pays, le troisième la cité d’Antibes, et le dernier la mer pointant vers la Corse. Le fort est construit en bord de mer sur une butte rocailleuse de 26 mètres d’altitude. Du chemin de ronde la vue est à 360° sur ce cœur de la Côte d’Azur.

La chapelle Saint-Laurent, qui se trouvait sur la colline, fut détruite à cette occasion pour céder la place au bâtiment militaire et le nom de Saint-Laurent fut conservé pour la tour centrale du Fort Carré qui porte encore, aujourd’hui, le nom de « Tour Saint-Laurent ». Une nouvelle chapelle Saint Laurent fut ajoutée dans le fort 200 ans après la construction.

L’utilisation du fort Carré en tant que bâtiment de défense s’étale sur plus de trois siècles.

Fort Carré d'Antibes

Fort Carré d’Antibes

Contexte historique de la construction

Au XVIe siècle, la Provence appartient au Royaume de France tandis que le Comté de Nice dépend du Duché de Savoie, la frontière se situant au niveau du fleuve du Var. Les tensions entre le Royaume de France et le Duché de Savoie sont dues à l’alliance de ce dernier avec l’Espagne des Habsbourg. Durant les guerres d’Italie, les Espagnols mettent Antibes à sac, en 1524 et 1536, montrant la fragilité de cette région.

Le Sud-Est de la Provence est donc une zone de frontière que les rois de France fortifient dès le règne de François Ier. Henri II décide la construction du Fort Carré, sur un emplacement stratégique : le bâtiment est une sentinelle, permettant, par son point de vue panoramique, de surveiller la frontière avec le Duché de Savoie.

Bastion "Nice" du Fort Carré

Bastion « Nice » du Fort Carré

En dehors de son rôle de surveillance et de dissuasion, le Fort Carré a été attaqué à deux reprises :

  • en 1591, durant les guerres de religion, le duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie fait une percée en Provence et prend la place forte d’Antibes sans avoir besoin de combattre. L’armée française lancée par Henri IV à la reconquête de Provence fait le siège d’Antibes et de son fort en 1592. Le Duc d’Epernon qui mène le siège finit par reprendre la ville et le fort. C’est la seule et unique prise militaire connue du Fort Carré ;
  • en 1746/1747, durant la guerre de Succession d’Autriche, le Fort Carré et Antibes sont bombardés par l’artillerie austro-sarde et la flotte anglaise, mais la place forte tient le siège.
Bastion "Corse" du Fort Carré d'Antibes

Bastion « Corse » du Fort Carré d’Antibes

Qu’a fait Vauban à Antibes?

Vauban a laissé son nom à Antibes: néanmoins il n’est que très peu intervenu sur le Fort Carré. Visitant Antibes vers 1680, il ordonne des travaux à réaliser pour les défenses d’Antibes, de son port, et du Fort Carré. Il confie, à l’ingénieur Antoine de Niquet, la tâche de superviser ces travaux.

Concernant le Fort Carré, peu de choses sont nécessaires. Il améliore l’intérieur des bâtiments en faisant ajouter des lits pour les soldats et une enceinte extérieure. La forme actuelle du Fort Carré est demeurée, à peu de chose près, celle qu’il avait déjà au XVIe siècle.

Vue d'Antibes et du Fort Carré depuis la Garoupe

Vue d’Antibes et du Fort Carré depuis la Garoupe

Le Fort Carré au XIXe et XXe siècle

En 1860 lors du rattachement du Comté de Nice à la France, le Fort Carré perd de son intérêt stratégique. Le site du fort Carré avec son stade construit en 1920 et les casernes Reille accueille au XXe siècle plusieurs écoles à vocation sportive et militaire. Le site au pied du fort devient en 1968 le Centre Régional d’Éducation Populaire (CREP) dont le but est l’enseignent sportif.

La ville d’Antibes achète le fort en 1997 pour permettre ses visites à partir de 1998.  Une des plus belle visite de la Côte d’Azur!

La nuit le fort est illuminé aux couleurs du drapeau national: bleu, blanc, rouge!

Vue d'Antibes depuis le Fort Carré

Vue d’Antibes depuis le Fort Carré

Peut on visiter le Fort Carré?

Le Fort Carré se trouve à la sortie d’Antibes en prenant la route du bord de mer vers Nice.  Les visites son possibles tous les jours sauf les lundis en saison et les dimanches et lundis en hiver.

La visite est guidée à l’intérieur du fort. Toute l’histoire du fort est très bien expliquée! En plus, le chemin de ronde s’élève à 43 mètres d’altitude et offre une vue panoramique à 360 degrés sur Antibes, Nice, l’arrière pays et la mer.

Le fort est  aussi entouré d’un parc de 4 hectares à la faune et la flore typiquement méditerranéenne très agréable.

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required