Le barrage détruit de Malpasset au nord de Fréjus

Barrage de Malpasset

Les ruines du barrage de Malpasset

Le Reyran est un cours d’eau qui descend entre le massif du Tanneron et celui de l’Estérel vers Fréjus. Ce cours d’eau est en fait presque tout le temps à sec. Son cours est en effet très irrégulier. Les Romains le savaient déjà au début de notre ère; ils ont donc construit un aqueduc de Mons jusqu’à Fréjus pour capter les sources des Pré-Alpes de Grasse. On peut voir plusieurs vestiges de cet aqueduc aux alentours.

Au sud du massif du Tanneron, le site de l’aménagement du Reyran est un petit horst gneissique que le Reyran franchit par un défilé étroit et sinueux –  un « Malpasset », mauvais passage au sens étymologique. Ça aurait dut attirer l’attention!

Comment aller au site du barrage de Malpasset?

Pour se rendre sur le site, une route longe l’autoroute A8 en partant de la gare de péage de Fréjus Saint Raphael (immédiatement sur la droite de l’entrée de l’A8 sur le rond point principal – prendre en suite à gauche 20 mètre après le rond point). On peut garer sa voiture à proximité du pont de l’autoroute A8 et continuer à pieds…. Partout on peut voir d’immenses blocs de bétons de centaines de tonnes le long du cours d’eau dont on peine à voir quelques gouttes en aval de l’ancien barrage. On imagine très vite la force incroyable de la vague formée en 1959 par la rupture du barrage!

Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset

L’histoire du barrage de Malpasset

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, une étude générale des possibilités d’alimentation de Fréjus et de ses environs avait opposé un captage sur la Siagne à celui sur le Reyran ; ce dernier ayant été finalement retenu, l’étude d’un projet de barrage à Malpasset avait débuté en 1946. Le choix du type d’ouvrage et de son emplacement a été arrêté en 1950 et les travaux ont débuté en avril 1952 pour s’achever en décembre 1954. Le seul remplissage du barrage a pris 4 ans. La rupture du barrage s’est produite le 2 décembre 1959 causant la libération de 50 millions de mètres cubes d’eau. La vague de 40 mètres de haut détruit tout sur son passage jusqu’à Fréjus faisant 423 morts .

Les causes de la catastrophe sont nombreuses :

  1. Une crue très importante du Reyran dues aux intempéries de novembre 1959
  2. Un mauvais choix du lieu d’implantation et du type d’ouvrage sur le Reyran, l’absence d’études géotechniques sérieuses, en rive gauche, épaisseur trop faible et ancrage insuffisant de la voûte (la roche est friable!)
  3. Lors des travaux, absence de contrôle géotechnique du chantier ;
  4. Après la construction, manque de rigueur dans le contrôle du premier et seul remplissage ;
  5. Au moment de la crue, ouverture tardive de la vanne de vidange dont le débit était insuffisant pour arrêter la montée incontrôlable du niveau de la retenue. Le pont de l’autoroute A8 était en construction et on risquait d’inonder le chantier.
Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset

Barrage de Malpasset – Vallon du Reyran

Le vallon du Reyran

En passant le barrage, le paysage change.La végétation est  plus luxuriante. Du parking en remontant le vallon on atteint en 1 heure de marche le vallon de Jasnin où l’on peut voir une arche de l’aqueduc de Fréjus.

Aqueduc de Fréjus - arche de Jasnin

Aqueduc de Fréjus – arche de Jasnin

Aqueduc de Fréjus - arche de Jasnin

Aqueduc de Fréjus – arche de Jasnin

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required