Île Saint Honorat – Monastère de Lérins

Monastère fortifié de Saint Honorat - Iles de Lérins

L’île Saint Honorat, où est-ce? 

Le monastère Notre Dame de Lérins est sur l’île de Saint Honorât, au large de Cannes dans le département des Alpes Maritimes… L’implantation du monastère est très ancienne car fondé par St Honorât né vers 375 et mort en 430 à Arles, dont il était devenu l’évêque. Le monastère de Lérins a été fondé vers l’an 400.

Vue des îles de Lérins - Cannes

Vue des îles de Lérins – Cannes

Que voir à l’île Saint Honorat?

A Saint Honorat même on peut voir:
– le monastère fortifié achevé vers 1120… Une abbaye et une forteresse à la fois. Les îles de Lérins ont subies de nombreuses attaques des sarrasins.  La hauteur de l’édifice permettait d’en faire aussi une tour de guet qui prévenait les villages de la côte.

Monastère fortifié de Saint Honorat - Iles de Lérins

Monastère fortifié de Saint Honorat – Iles de Lérins

– le monastère plus moderne… il est habité par des moines de l’ordre cistercien. Il ne visite donc pas mais on peut entrer dans l’église, assister aux offices ou se promener autour du monastère.

Monastère cistercien Saint Honorat - Iles de Lérins

Monastère cistercien Saint Honorat – Iles de Lérins

En été l’île Saint Honorat est un lieu idéal de promenade d’une journée… pique-nique, plage, balade du tour de l’île, participation aux offices des moines, une journée bien remplie!

Entre les îles de Lérins - port de Saint Honorat

Entre les îles de Lérins – port de Saint Honorat

Comment s’y rendre? 

Prendre le bateau à Cannes, environ 15 minutes de traversée:http://www.cannes-ilesdelerins.com/site/index.php/fr/#billet

 

Monastère cistercien de Saint Honorat - Iles de Lérins

Monastère cistercien de Saint Honorat – Iles de Lérins

Qui est Saint Honorat?

Honorat est né en Gaule vers 375. On ne sait pas de façon sure dans quelle région il est né. Son biographe, Hilaire d’Arles, ne donne guère d’indices. Il le savait bien mais n’a pas jugé important d’en parler. Pour Hilaire comme pour Honorat, la seule patrie est la patrie « céleste » puisque, en suivant le Christ, ils sont devenus fils de Dieu.

Issu de l’aristocratie gallo-romaine, Honorat reçoit l’éducation qui était celle des jeunes gens de son temps : philosophie, et surtout rhétorique. Très jeune, il choisit de recevoir le baptême. Avec son frère Venantius, il mène une vie d’ascèse dans la propriété familiale.

Honorat entreprend quelques années plus tard un voyage vers l’Orient en compagnie de son frère Venantius et d’un vénérable vieillard, Caprais, son père spirituel. Venantius meurt en Grèce. Honorat quant à lui revient en Gaule en passant par l’Italie.

Honorat vit d’abord en ermite près de Fréjus, dans une grotte (la Sainte Baume) au-dessus d’Agay. De à il peut voir les îles de Lérins, à l’époque inhabitées et infestées de serpents. Avec quelques compagnons, dont le fidèle Caprais, Honorat choisit la petite île de Lérina (aujourd’hui île Saint-Honorat, la plus petite des îles de Lérins), au large de Cannes, pour fonder, autour de l’an 400, un monastère qui deviendra très vite une un centre spirituel important.

La renommée de sainteté d’Honorat et ses compagnons s’étend à toutes la Gaule et les vocations sont très nombreuses. Deux ans avant sa mort, Honorat est élu évêque d’Arles. Maxime, deuxième abbé de Lérins, le remplace à la tête du monastère.

Monastère fortifié de Saint Honorat - Iles de Lérins

Monastère fortifié de Saint Honorat – Iles de Lérins

Articles similaires

Your email will not be published. Name and Email fields are required